Cépages rares
Quelques variétés de l'édition 2018

Le CHATUS

Ce cépage noir très qualitatif est originaire de la vallée du Rhône et de l'Ardèche. Avec de très bon potentiels de garde, les vins qu'il produit sont riches en couleur, tanniques et riches en acidité.

Le DUREZA

Cépage noir du nord de l'Ardèche, proche de la disparition.
Parent de la SYRAH, ce cépage est rustique et rigoureux.

Le NEGRET DE BANHARS

Ce cépage noir est originaire de l'Aveyron est issu d'un croisement entre le FER et le MANSENG Noir. En voie de disparition, il donne généralement des vins colorés peu tanniques et peu alcooliques.

Le ABOURIOU

Ce cépage précoce se rencontre dans le Lot-et-Garonne, mais également dans la région nantaise.
Autorisé comme cépage d'appoint pour plusieurs AOC, il possède plusieurs synonymes tels que le LOUBEJAC ou encore le PRESSAC de BOURGOGNE. Les raisins noir qu'il produit donnent des vins tanniques aux notes fraiches.

Les Variétés INTERDITES

NOAH, CLINTON, ISABELLE, OTHELLO, JACQUEZ et HERBEMONT
Ces 6 variétés hybrides dites de première génération sont issues de croisement entre des souches de Vitis Vinifera et des vignes Américaine (Vitis Labrusca, Riparia, Cinerea ...). Prohibés depuis 1935 en France, les vins issues de ces vignes sont interdits à la commercialisation pour des raisons injustement invoquées de taux élevé en méthanol et de goûts foxés. Ces hybrides dits résistants présentent l'avantage de ne nécessiter que peu, voire pas de traitements phytosanitaires.
A l'heure de la transition écologique, la question de l'interdiction de ces variétés est plus que d'actualité au regard des solutions qu'ils peuvent apporter aux problèmes de sur-utilisation de produits phyto-sanitaires et d'adaptation du vignoble au réchauffement climatique.
Quelques variétés de l'édition 2017

Le ROMORANTIN

Ce cépage blanc éponyme de la capitale de la Sologne, n'est cultivé que dans cette région, spécifique de l'apellation Cour-Cheverny.

Le BOUCHALÈS

Cépage originaire de la vallée de la Garonne, proche de la disparition. Produit souvent un vin léger et peu tannique. La château de la Vieille Chapelle produit un vin issu d'une parcelle de vignes pré-phylloxeriques, dont 60% de l'encépagement est du Bouchalès.

Le FIÉ GRIS

Fié gris, sauvignon gris… ou rose, ou même surin du Poitou, ce cépage a autant de noms que de régions revendiquant sa paternité. Originaire du Bordelais pour les uns, endémique du Poitou pour les autres, le fié comme on l'appelle couramment en Val de Loire. Avant de manquer de disparaître complètement puisqu'en 1958, on n'en recensait plus que 10 hectares en France.Assez peu productif, ce cépage avait pourtant d'autres qualités, dont une très bonne tenue à la pourriture noble, qui en avait fait le cépage principal du Sauternais.

Le TRESSALLIER

Ce cépage issu du Pinot et du Gouais est un cousin du Chardonnay et de l'Aligoté. Propre à l'appellation Saint-Pourçain, on l'y retrouve le plus souvent assemblé au Chardonnay voire au Sauvignon. On peut également le découvrir dans l'Yonne sous le nom de Sacy (ou Aligoté vert), bien que le Tressallier soit issu d'une rigoureuse sélection de pieds de Sacy; aboutissant à un cépage qui donne des vins riche en arômes variétaux, pouvant assurer un bon potentiel de garde.

Le Cabernet CANTOR

Croisement datant de 1989 entre le Chancellor et le Solaris

Le Cabernet CORTIS

Croisement datant de 1982 entre le Cabernet Sauvignon et le Solaris (autre croisement).
Ces deux variétés mises au point par l'hybrideur germanique Norbert BECKER présentent la particularité d'être nettement moins sensibles au mildiou et oïdium que les variétés habituelles. Leur culture permet donc de réduire les doses de produits de traitement pulvérisés sur la vigne.Ces cépages ne font pas encore partie des cahier des charges des appellations, en partie pour leurs orgines mais aussi leur nom, pouvant induire en erreur le consommateur.